NOTES ROMANTIQUES


La reine des roses, 1897

"J'ai laissé la paix et le bonheur à Fervaques. Si vous me regrettez, moi je vous regrette à jamais", écrivait Chateaubriand, en 1804, à son égérie Delphine de Custine, alors propriétaire du château de Fervaques. Aujourd'hui encore, ces lieux, préservés au cœur de la vallée normande et toujours empreints de poésie, restent pleins de la présence de cet illustre visiteur, l'un des plus grands écrivains français, le génie du Romantisme. C'est de cette histoire qu'est née l'idée de célébrer l'époque romantique au château à Fervaques chaque année, en juillet.

Chaque événement a le souci d'allier les arts pour valoriser ce riche patrimoine culturel, sur des "Notes romantiques en Normandie" : musique, histoire, littérature, danse, mode, peinture se rencontrent alors. Ces manifestations se font au profit de l'Association le Kinnor, propriétaire du château Le Kinnor à Fervaques, qui œuvre depuis 1970 pour l'insertion et l'intégration de personnes en situation de handicap mental ou non, grâce à des techniques musicales, artistiques et éducatives. Cette action a pour objectif de soutenir son projet de création d'un centre d'accueil pour personnes à mobilité réduite.

"Quand les arts et la culture peuvent être des véhicules de solidarité, c'est formidable ! "

Brigitte Fossey, comédienne et marraine des Notes romantiques en 2015



Presentation

Présentation de la biographie

Delphine de Custine, reine des roses

Par Claude Le Roy

JOURNÉES CUSTINE - NIDERVILLER

Depuis 2013, les Amis du Patrimoine de Niderviller ont le souci de faire connaître l'histoire de la famille Custine qui a vécu à Niderviller, en Moselle, à travers des manifestations culturelles se tenant tous les deux ans. Delphine de Custine, née de Sabran, a épousé Armand de Custine, fils du célèbre Général Moustache, le comte Adam-Philippe de Custine qui tenait la faïencerie de Niderviller à la fin du XVIIIe siècle. Delphine donnera naissance à son fils Astolphe à Niderviller et l'y fera baptiser. Ces événements ont contribué à recréer les liens entre Fervaques et Niderviller.